X
  • Pas de produits sur le bon de commande
Produits
Cad cam
CAD CAM
Pastille taupe
Catégorie chirurgie
Chirurgie
Consommables dentiste
Consommables
Catégorie éclairage
Éclairage
Catégorie ergonomie
Ergonomie
Catégorie fauteuil
Fauteuil
Catégorie mobilier
Meuble
Catégorie périphérie
Périphérie
Radiologie
Radiologie
Pastille rouge
Salle de stérilisation catégorie
Salle de Stérilisation
Pastille couleur lila
Services
Pictogramme financement Cime dentaire bleu

Financement

Boutique en
ligne

Votre projet

Informatique

Maintenance & dépannage

Anesthésie dentaire: vivez sans douleur vos soins dentaires

26 juin 2023
Accueil > Actualités > Conseils > Anesthésie dentaire: vivez sans douleur vos soins dentaires

Comment se passe une anesthésie dentaire selon le type d'anesthésie ?

L’anesthésie dentaire est un type d’anesthésie locale qui vise à bloquer la transmission des signaux nerveux de la douleur dans la bouche. Elle est utilisée pour réaliser des interventions dentaires sans provoquer de souffrance au patient. Il existe différents types d’anesthésie dentaire, selon le mode d’administration, la zone à anesthésier et la durée de l’effet.

L’anesthésie dentaire par infiltration consiste à injecter un produit anesthésiant dans les tissus mous autour de la dent à traiter. Elle permet de bloquer les nerfs qui innervent la dent et la gencive. Elle est indiquée pour les soins simples, comme les caries ou les détartrages.

L’anesthésie dentaire par blocage nerveux consiste à injecter un produit anesthésiant au niveau d’un tronc nerveux qui innerve une partie de la mâchoire. Elle permet de bloquer la sensibilité de plusieurs dents et des tissus environnants. Elle est indiquée pour les soins plus complexes, comme les extractions ou les implants.

L’anesthésie dentaire par application topique consiste à appliquer un gel ou une crème anesthésiante sur la muqueuse buccale. Elle permet de réduire la sensibilité superficielle de la zone à traiter. Elle est utilisée comme complément ou comme préparation à une autre forme d’anesthésie dentaire.

Quel produit anesthésiant dentiste ?

Le produit anesthésiant le plus couramment utilisé par le praticien est la lidocaïne, un médicament qui bloque la transmission des signaux nerveux au niveau de la zone à traiter. La lidocaïne est injectée dans la gencive ou dans le palais à l’aide d’une fine aiguille. Le produit agit en quelques minutes et dure environ une heure. Il existe aussi d’autres produits anesthésiants, comme la prilocaïne ou l’articaïne, qui ont des propriétés similaires à la lidocaïne. Le choix du produit dépend du type d’intervention, de la durée de l’anesthésie et de la sensibilité du patient.
Piqûre anesthésie Cime dentaire

Comment se passe une anesthésie dentaire ?

Le praticien va utiliser l’anesthésie pour permettre au patient de ne pas souffrir pendant le déroulement du soin qui doit lui être apporté. Il s’agit donc d’une technique qui permet de rendre insensible une partie de la bouche avant une intervention dentaire, comme le soin d’une carie, l’extraction d’une dent ou la pose d’un implant. Il existe différents types d’anesthésie dentaire, selon la zone à anesthésier et le type d’intervention.

Selon le praticien et la sensibilité du patient, il est possible de procéder au départ à une anesthésie de contact (assez couramment pratiqué lorsque le patient est un enfant). Il s’agit d’appliquer un peu de produit anesthésiant sur la zone qui va être piquée pour injecter le produit anesthésiant nécessaire au soin.


Le plus couramment, l’anesthésie pratiquée est l’anesthésie locale par infiltration, qui consiste à injecter un produit anesthésiant à la base de la racine de la dent à traiter. Le produit contient généralement une substance appelée lidocaïne, qui bloque les signaux nerveux de la douleur, et de l’adrénaline, qui réduit le saignement et prolonge l’effet du produit. Cela permet d’endormir une seule dent ou un groupe de dents proches. Elle est utilisée pour les soins courants, comme les caries ou les dévitalisations.


Pour des interventions plus complexes (comme les extractions des dents de sagesse ou les chirurgies des kystes), le praticien peut pratiquer une anesthésie locorégionale. C’est une autre technique qui permet d’endormir une région plus large de la bouche, comme une demi-mâchoire ou un côté du visage. Elle consiste à injecter le produit anesthésiant au niveau d’un nerf principal qui innerve plusieurs dents.


L’anesthésie locorégionale nécessite une injection plus profonde et plus précise que l’anesthésie locale par infiltration. Elle peut entraîner des effets secondaires temporaires, comme une paralysie faciale ou une difficulté à avaler.


Il existe d’autres techniques d’anesthésie dentaire moins fréquentes, comme l’anesthésie intra-septale, qui consiste à injecter le produit à travers l’os de la mâchoire, l’anesthésie intra-ligamentaire, qui consiste à injecter le produit dans le ligament qui entoure la dent, ou l’anesthésie sans injection, qui utilise un courant électrique ou un gaz pour faire passer le produit à travers la gencive.
Avant de réaliser une anesthésie dentaire, le dentiste doit s’assurer que le patient n’a pas de contre-indications ou d’allergies au produit utilisé. Il doit également informer le patient du déroulement de l’intervention, de la durée de l’effet anesthésique et des précautions à prendre après.
Une anesthésie dentaire est généralement bien tolérée et permet de réaliser les soins dentaires sans douleur ni stress. Elle peut toutefois provoquer des sensations désagréables au moment de l’injection ou lors du réveil de la zone anesthésiée.

Quelle est la durée de l'anesthésie dentaire ?

Entre 0 minutes
et 0 heures
La durée de l’anesthésie dentaire dépend de plusieurs facteurs, tels que le type d’anesthésique utilisé, la dose injectée, le site d’injection, le métabolisme du patient et la vascularisation de la zone anesthésiée. En général, l’anesthésie dentaire dure entre 30 minutes et 4 heures, selon le type de soin réalisé. Par exemple, une anesthésie locale pour une simple obturation peut durer environ une heure, tandis qu’une anesthésie régionale pour une extraction dentaire peut durer jusqu’à 4 heures. Il est important de respecter les consignes du dentiste après l’anesthésie dentaire, comme éviter de mordre la zone anesthésiée, de boire des boissons chaudes ou alcoolisées, ou de fumer. Ces précautions permettent de réduire le risque de complications, comme des saignements, des infections ou des lésions nerveuses.

Comment faire partir plus vite l'anesthésie dentaire locale?

Ses effets s’estompent progressivement après quelques heures. Cependant, certaines personnes peuvent ressentir une gêne ou une difficulté à parler ou à manger tant que l’anesthésie n’est pas complètement dissipée. Voici quelques conseils pour accélérer le processus de récupération:
L’anesthésie dentaire locale est une mesure utile pour réaliser des soins dentaires sans douleur, mais elle peut aussi être source d’inconfort pendant quelques heures. En suivant ces conseils, vous pourrez réduire la durée de l’effet anesthésiant et retrouver rapidement une sensation normale dans votre bouche.

Anesthésie d'une dent réactions, effets secondaires et allergie

Comme il existe deux types d’anesthésie dentaire : l’anesthésie locale et l’anesthésie générale. L’anesthésie locale est la plus courante et la plus simple. Elle ne fait pas perdre conscience au patient, mais le rend insensible à la douleur dans une partie de la bouche. L’anesthésie générale est plus rare et plus complexe. Elle nécessite l’intervention d’un anesthésiste et plonge le patient dans un état de sommeil artificiel. Elle est réservée aux interventions lourdes ou aux patients anxieux.

L’anesthésie dentaire peut entraîner des réactions, des effets secondaires ou des allergies chez certaines personnes. Ces manifestations sont généralement bénignes et transitoires, mais elles peuvent parfois être graves et nécessiter une prise en charge médicale. Voici quelques exemples de réactions possibles à l’anesthésie dentaire :

  • Des picotements, des rougeurs, des gonflements ou des démangeaisons au niveau du site d’injection ou d’application de l’anesthésique. Ces symptômes sont souvent dus à une irritation locale ou à une réaction allergique au produit anesthésique ou à ses conservateurs.
  • Une urticaire, une éruption cutanée, un eczéma de contact ou un œdème de Quincke. Ces symptômes sont le signe d’une réaction allergique plus généralisée, qui peut toucher la peau, les muqueuses, les yeux ou le nez. Ils peuvent apparaître immédiatement ou quelques heures après l’anesthésie dentaire.
  • Un malaise, une hypotension, une tachycardie, une difficulté respiratoire ou un choc anaphylactique. Ces symptômes sont les plus graves et les plus rares. Ils témoignent d’une réaction allergique sévère, qui met en jeu le pronostic vital du patient. Ils nécessitent une intervention médicale urgente.

 

Pour prévenir les réactions à l’anesthésie dentaire, il est important de signaler au dentiste toute allergie connue ou suspectée, ainsi que tout antécédent médical ou traitement en cours. Le praticien pourra ainsi choisir le produit anesthésique le plus adapté et le plus sûr pour le patient. Il pourra également réaliser un test cutané avant l’anesthésie dentaire pour vérifier l’absence de réaction allergique.

Une question ?

Contacter notre équipe – 04 73 91 26 72